Détail du produit

SAINT SEIYA - THE LOST CANVAS - CHRONICLES - TOME 5 - VOL5

Code EAN13 : 9782351429570

Prix unitaire (TTC)

6.80 €



pas en stock , à commander

Auteur: KURUMADA/TESHIROGI

Description du format : Livre papier

Revue de presse

Nous voilà parti pour un cinquième volume de cette excellente série, un cinquième one-shot nous narrant les aventures d’un unique Chevalier d’or avant les évènements se déroulant dans la série Lost Canvas. Cette fois se sera au tour de El Cid du Capricorne d’être à l’honneur et d’être creusé un peu plus.

Au beau milieu d’un désert, une ville tentaculaire est apparue en une seule nuit. Cette ville attire les guerriers de toutes sortes car en son sein est organisé un immense tournoi qui récompensera son vainqueur. El Cid du Capricorne est envoyé par le sanctuaire pour éclaircir la situation, d’autant que d’étranges forces obscures semblent être à l’œuvre. Remporter ce tournoi ne devrait être qu’une formalité pour un Chevalier d’or mais derrière tout ceci se trouvent des spectres d’Hadès…

Contrairement à ses camarades des tomes précédents, El Cid ne sera en contact avec aucun autre chevalier d’or dans ce tome, à l’exception rapide du Sagittaire qui lui assignera sa mission. Pour le reste cette histoire inédite est fondée sur la même base que les précédentes. Notre héros part en mission, il y rencontre un jeune garçon qui servira d’observateur / de témoins sur l’ensemble du tome, il va s’extasier de tout les faits et gestes de notre guerrier doré, tout en représentant un futur passage de flambeau. Bien entendu les spectres d’Hadès sont liés à cela et on retrouve également des personnages liés au passé du héros, personnages étant passés du coté obscur.
Malgré les qualités évidentes du titre en général et de ce volume en particulier, la recette ne surprend plus, on ira même jusqu’à dire que cela devient prévisible.
Il apparaît logique et cohérent de faire intervenir des personnages issus du passé du héros, c’est le meilleur moyen de lui inventer une histoire, une jeunesse, des souvenirs…mais que ce dernier soit quasiment systématiquement l’ennemi à abattre, que le chevalier doive systématiquement dépasser sa loyauté pour cette personne pour prouver son amour de la justice et sa détermination apparaît maintenant trop cliché.
Et ce qui est assez dommage également c’est de ne faire intervenir que des spectres d’Hadès, alors que la guerre contre ce dernier n’est pas encore déclarée. Vu l’univers infini de Saint Seiya, Teshirogi pourrait introduire n’importe quel ennemi. Ce qu’on ne peut pas lui enlever c’est qu’elle crée à chaque fois des personnages inédits possédant une classe folle, à ce niveau elle n’a absolument rien à envier à Kurumada.
Autre point décevant du volume, c’est qu’au final le personnage de El Cid apparaît assez plat à coté de ses compagnons d’armes. Alors que dans Lost Canvas il avait fait sensation, ici il paraît assez fade et pas tellement éloigné de Shura créé par Kurumada. D’ailleurs là où l’explication de la technique du Capricorne était justifié par sa loyauté qui lui avait valu de recevoir « Excalibur » dans son bras, ici on ne sait absolument pas pourquoi El Cid utilise cette technique tranchante, et il est dommage que l’auteur n’ait pas créée des attaques originales plus liées à la constellation du Capricorne.
Mais les lames et épées sont au centre du récit, les métaphores sur les lames émoussés et le tranchant de la volonté sont légions et semblent plutôt propice à un personnage qui apparaît tel un conquistador, voir un mousquetaire.

On ne s’attardera pas sur le tournoi en lui même qui voit un chevalier d’or affronter de simples guerriers ou même un marionnettiste (là on plonge carrément en plein « Karakuri Circus »), on retiendra surtout la classe du personnage principal et son affrontement contre un spectre d’une classe absolue, ainsi que le twist final qui n’est autre qu’une référence à son ultime combat dans Lost Canvas.

Un volume intéressant à n’en pas douter, mais pas aussi passionnant que l’était les précédents… Presque une semi déception. En espérant que cela soit la dernière.


 

(Critique de www.manga-news.com)
Code EAN13 9782351429570
Auteur KURUMADA/TESHIROGI
Éditeur KUROKAWA
Genre BD, mangas, comics - Mangas
Date de parution 10/04/2014
Support Poche
Description du format Version Papier
Poids 156 g
Hauteur 178 mm
Largeur 116 mm
Épaisseur 16 mm
Aucun événement lié à cet article

Produits du même auteur - Voir tous